Mehdi Chiadmi, l’esthétique 2.0

Pour pallier l’absence de plateformes digitales dédiées à accompagner les centres de beauté et leur clientèle, Mehdi Chiadmi a fondé Vellvy, première application du genre sur le marché national.

Par

Mehdi Chidmi Crédit: TNIOUNI/TELQUEL

La tech au service de l’esthétique

Depuis son jeune âge, Mehdi Chiadmi rêve d’explorer le monde de l’entrepreneuriat. Après l’obtention de son bac au lycée Descartes, le jeune Rbati quitte le Maroc pour la France. Il fait d’abord des études d’économie et de gestion à la Sorbonne, à Paris, avant de revenir au royaume pour y fonder sa première start-up, Invyscode, spécialisée en IT (technologies de l’information), high-tech et intelligence artificielle.

“Il faut accepter la critique et savoir convaincre. Quand je me suis lancé dans ce projet, ni ma famille, ni l’équipe d’Invyscode, ni mon entourage n’y ont cru”

Mehdi Chiadmi
Il s’envole ensuite pour Abu Dhabi, où il poursuit son cursus académique, et lance Vellvy en juillet 2022 avec son associé, rencontré dans la capitale émiratie. “Il faut accepter la critique et savoir convaincre. Quand je me suis lancé dans ce projet, ni ma famille, ni l’équipe d’Invyscode, ni mon…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés