Exclusif : du RNP au RSU, comment vont être ciblés les bénéficiaires des aides sociales

Dernière ligne droite avant la généralisation, début 2023, du dispositif d’identification et de ciblage des programmes publics d’appui social. En plus de la maîtrise d’ouvrage, le ministère de l’Intérieur conjugue digitalisation et recoupement de l’information en aval. Focus sur une procédure de nouvelle génération.

Par et

Au retour de la pause estivale, le 24 août, Aziz Akhannouch a réuni une brochette de ministres pour appeler “toutes les parties prenantes à une mobilisation massive pour la mise en œuvre du chantier du RSU”, qualifiant le dispositif d’“étape pratique importante pour améliorer l’efficience des programmes sociaux”. Crédit: AIC PRESS

La “mère des ministères” a du pain sur la planche. L’Intérieur, chargé du dispositif d’identification et de ciblage des programmes publics d’appui social, table sur une généralisation progressive à partir de janvier 2022. La feuille de route, ambitieuse, prévoit entre 17 et 22 millions de bénéficiaires à l’horizon 2025. Au diapason de ce chantier titanesque, on trouve le Registre national de la population (RNP), et le Registre social unifié (RSU). C’est l’alpha et l’oméga d’une infrastructure digitale publique censée transformer la politique sociale du royaume. Confiée à la Direction des systèmes d’information et de communication (DSIC), la mise en place des deux registres va bon train. La phase pilote a d’ores et déjà débuté à Rabat et à Kénitra en décembre 2021 pour le RNP. Pour le RSU, la DSIC se prépare à une amorce dès…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés