Sahara : pourquoi le Maroc ne s’inquiète pas des évolutions à Nairobi

Le tweet du président kenyan annonçant la fin des relations diplomatiques entre Nairobi et le Polisario a provoqué des remous du côté de la capitale kenyane. Mais du côté de Rabat, on ne semble pas s’inquiéter outre mesure de ces évolutions dans un contexte politique favorable au Maroc.

Par

Le ministre des Affaires étrangère Nasser Bourita, reçu à Nairobi par le président kényan William Samoei Ruto, le 14 septembre 2022. Crédit: Twitter / William Samoei Ruto

Un tweet et de nombreuses conséquences. En annonçant, le 14 septembre, sa décision de rompre les relations entre le Kenya et la RASD à travers Twitter, le nouveau président kenyan William Ruto n’a pas manqué de susciter la controverse dans un pays qui soutient le Polisario depuis plusieurs décennies. Pour certains, la décision semble mal passer.

C’est notamment le cas du secrétaire général du ministère des Affaires étrangères…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés