Détenu au Maroc, réclamé par le FBI, ignoré par la France : le casse-tête de l’affaire Sébastien Raoult

Sébastien Raoult, ressortissant français de 21 ans recherché par le FBI, est détenu depuis le 2 juin à la prison de Tiflet 2. Arrêté à l’aéroport de Rabat-Salé des suites d’une notice rouge d’Interpol émise à son encontre, il risque l’extradition vers les États-Unis qui le réclament dans une affaire de cybercriminalité. Les autorités françaises, elles, regardent ailleurs.

Par

Paul Raoult, le père de Sébastien, montre une photo de son fils à Épinal, en France, le 1er août 2022. Crédit: Jean-Christophe Verhaegen / AFP

France ou États-Unis ? Où sera jugé Sébastien Raoult, ce jeune étudiant en informatique français arrêté à l’aéroport de Rabat-Salé, détenu à la prison de Tifelt 2, et que la justice américaine réclame au Maroc ? En “villégiature” dans le royaume depuis le mois de mars, l’étudiant français, qui avait décidé de faire une pause d’un an, d’après son père, était recherché par le FBI depuis 2020 dans une affaire de cybercriminalité. Accusé de faire partie du groupe de hackers “ShinyHunters”, une notice rouge avait été émise par Interpol à son encontre. Alors que les autorités américaines réclament son extradition vers leur territoire afin qu’il y soit jugé, son père et ses avocats, Me Philippe Ohayon et Me Mohamed El Kadouri, interpellent la justice française…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés