Reynald Pedros, entraîneur des Lionnes de l’Atlas : “Ça a dépassé le football, c’est devenu une réussite populaire et sociétale”

Le succès de la CAN féminine organisée au Maroc a dépassé toutes les attentes. L’implication de la Fédération royale marocaine de football, l’engouement du public et l’abnégation des organisateurs ont donné des ailes aux joueuses de la sélection nationale, portées jusqu’en finale par leur entraîneur, l’ex-international français et joueur emblématique du FC Nantes, Reynald Pedros. Prochaine étape : la Coupe du Monde.

Par

Reynald Pedros Crédit: MAP

Un postulat sportif veut que le vainqueur ait toujours raison. Mais en cette soirée du 23 juillet, la maxime a résonné différemment, l’essentiel étant ailleurs. Battues par l’équipe sud-africaine en finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), les Lionnes de l’Atlas ont réveillé quelque chose de plus grand. Un succès sportif, d’abord, tant elles ont été doublement pionnières, en atteignant une finale continentale et en se qualifiant pour la prochaine Coupe du Monde de football, en 2023 — une première pour une équipe issue du monde arabe. Mais un succès d’estime, surtout. De par leur pugnacité et leur volonté d’aller constamment vers l’avant, les Marocaines ont réussi à se montrer, séduire et fédérer autour d’elles un public pourtant loin…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés