Ahmed Rahhou : “On reprend le dossier des hydrocarbures là où il en était, mais on le reprend proprement”

Un peu plus d’un an après son arrivée à la tête du Conseil de la concurrence, Ahmed Rahhou se dit enfin prêt à rouvrir l’épineux dossier des hydrocarbures. Pour TelQuel, il évoque la reprise de ce dossier et ses plans pour l’instance. Interview.

Par

Ahmed Rahhou estime que le projet de loi sur le Conseil de la concurrence va permettre à l'institution de rouvrir et de “clore” le dossier des hydrocarbures. Crédit: ADAM EL HARCHAOUI / TELQUEL

Il faut cultiver notre jardin”. Ahmed Rahhou a fait sienne cette maxime de Candide, au sens propre comme au figuré. Car il se dit que l’actuel président du Conseil de la concurrence est un horticulteur émérite avec un attachement particulier pour les fleurs. Des bouquets ornent d’ailleurs le bureau où il nous accueille, en ce milieu de semaine de juillet, à Rabat. Plus d’un an auparavant, en mars 2021, il était nommé président d’une institution confrontée à de nombreux défis suite à l’éviction, entourée de polémiques, de son prédécesseur. De Driss Guerraoui, Ahmed Rahhou a aussi hérité d’un dossier explosif, celui des hydrocarbures. Mais la résolution de cette affaire n’est pas le seul challenge de l’ancien patron du CIH, qui a…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés