Réforme du Conseil de la concurrence : Rahhou enfin équipé pour s'attaquer au dossier des hydrocarbures ?

Après deux ans d’attente, la réforme du Conseil de la concurrence est enfin dans le circuit législatif. Le texte est censé corriger les dysfonctionnements du Conseil et garantir les droits des entreprises. Après adoption, il permettra à l’institution de trancher dans l'épineux dossier des hydrocarbures.

Par

Le président du Conseil de la concurrence, Ahmed Rahhou. Crédit: MAP

Bientôt le bout du tunnel pour le dossier des hydrocarbures ? Depuis le communiqué du cabinet royal du 28 juillet 2020, la décision du Conseil de la concurrence était suspendue à une réforme du cadre législatif de l’institution. Comme le rappelait encore dernièrement le président du Conseil Ahmed Rahhou, dans une interview à Challenge “Nous estimons que ce dossier qui reste entre les mains du Conseil de la concurrence sera traité, mais nous allons le faire dans le cadre de la nouvelle version de la loi. Dès qu’elle sort, ce dossier sera rouvert.”

à lire aussi

Cette réforme est désormais dans le circuit législatif. Le projet de loi n°41.21 modifiant et complétant à la fois la loi relative au Conseil de la concurrence, et la loi sur la liberté des prix et de la concurrence a été approuvé…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés