Carol Moseley-Braun : “Il n’y a pas de bonnes raisons de ne pas clarifier une fois pour toutes la souveraineté marocaine” sur le Sahara

Première femme noire à siéger au Sénat des États-Unis, Carol Moseley-Braun se confie à TelQuel sur l’état de l’Amérique, son parcours personnel et la position de l’administration Biden sur le dossier du Sahara.

Par

Carol Moseley-Braun. Crédit: DR

En devenant la première femme afro-américaine à décrocher un siège au Sénat en 1992, Carol Moseley-Braun est entrée dans l’histoire américaine par la grande porte, au même titre qu’une Rosa Parks. Démocrate, proche des Clinton et de Joe Biden, cette native de Chicago a consacré une vie entière à la lutte pour l’égalité des races et le droit des femmes. Ce qui lui vaut d’être sélectionnée par l’encyclopédie Britannica comme faisant partie des 100 femmes pionnières les plus influentes de l’histoire des États-Unis. En exclusivité pour TelQuel, l’ancienne sénatrice revient sur la décision de la Cour suprême d’abroger le décret Roe vs. Wade autorisant l’avortement, ainsi que sur l’atermoiement de l’administration Biden au sujet de la marocanité du Sahara.

TelQuel : Vous êtes la première femme noire américaine à avoir été élue sénatrice et vous avez toujours lutté pour l’égalité des sexes et les droits des femmes. Que…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés