Affaire Jacques Bouthier : sur la piste d’un prédateur sexuel à Tanger

Arrêté en mai dernier, Jacques Bouthier est visé par plusieurs enquêtes en France et au Maroc. Selon les témoignages recueillis par TelQuel, la ville de Tanger, où séjournait souvent le fondateur et désormais ex-PDG du groupe Vilavi (ex-Assu 2000), était son “terrain de chasse” de prédilection. Enquête sur les rouages d'un “système B” bien huilé.

Par

Aujourd'hui, les dossiers s’accumulent contre l'ex-PDG, et les langues se délient. Victimes et témoins décrivent un véritable processus de prédation, le “système B.” Crédit: DR

C’est dans sa maison en Charente-Maritime, dans le sud-ouest de la France, que Jacques Bouthier a été arrêté le 17 mai 2022. Le richissime fondateur du groupe de courtage en assurances Assu 2000 (devenu Vilavi en janvier 2022) est accusé d’avoir violé au moins une fille mineure et d’avoir monté tout un réseau de prostitution et de traite de mineures au profit d’autres prédateurs. À son domicile, les policiers saisissent même des fichiers pédopornographiques. Si, en France, cette interpellation choc a fait les choux gras des médias et des réseaux sociaux, au Maroc, l’affaire a connu un retentissement limité. Pourtant, le royaume est concerné à plus d’un titre par le dossier Bouthier. Retour en arrière. La première victime présumée à avoir dénoncé le patron du…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés