Allal Amraoui : “Pour attirer des médecins de l’étranger, il faut d’abord arriver à garder les siens”

DR

Smyet bak ?

Hassan ben Ahmed.

Smyet mok ?

Latifa Marrakchi.

Nimirou d’la carte ?

C222562.

Lundi au parlement, le Chef du gouvernement vous a exposé sa vision de réforme de la santé. Vous n’avez pas l’impression que la corruption et le clientélisme restent les problèmes majeurs du secteur ?

Ce ne sont pas les seuls maux de notre système de santé, qui a fait son temps. Les changements démographiques, comportementaux, socio-économiques, en plus des menaces sanitaires ont imposé une refonte globale. N’oublions pas que SM le roi l’a appelé de ses vœux avant même la survenue du Covid-19. On se réjouit de l’annonce par le Chef du gouvernement, car certains axes vont certainement réduire les deux fléaux.

Former des médecins marocains qui iront exercer à l’étranger, et attirer des médecins étrangers pour remplir le vide créé… Est-ce la nouvelle politique en vigueur ?

Notre système est devenu non attractif pour les ressources humaines formées au Maroc. En la matière, la pénurie est mondiale et relative. Même des pays comme l’Allemagne…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés