Tony Podesta, le “king” du lobbying américain : “Concernant le Sahara, Donald Trump a fait ce qu’il fallait”

En exclusivité pour TelQuel, le roi du lobbying politique américain Tony Podesta se confie sur les rouages de K Street, la grande avenue de Washington DC où sont présentes les principales firmes de lobbying américaines et évoque l'impact de la reconnaissance de la marocanité du Sahara par les Etats-Unis.

Par

DR

Bref, laconique, sans fioritures, Tony Podesta est cash. Son style direct et un entregent efficace en font un des poids lourds du lobbying made in Washington DC. Dominant la  K street depuis plus de 40 ans, cet avocat de formation maîtrise les arcanes du sénat et du Congress et met son influence au service des multiples corporations et Etats étrangers qu’il aide à naviguer dans les allées du pouvoir, où les grandes décisions se prennent. Le clan des Podesta jouit d’une importante aura auprès du camp démocrate, son frère John, ayant conseillé Bill et Hilary Clinton, mais aussi Barack Obama. Tony, lui, compte de puissants réseaux bipartisans qui font de lui « The Lobbyist » selon Newsweek ou le « King of K street » d’après Politico. Pour TelQuel, en exclusivité, il a accepté de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés