Salon du livre : à Rabat, un SIEL qui en cache un autre

Inauguré le 2 juin, le 27e Salon international de l’édition et du livre est organisé pour la première fois à Rabat. Si la délocalisation du Salon a d’abord été appréhendée par de nombreux acteurs du livre, elle semble à présent faire l’unanimité, au vu du déroulement de cette édition. Reportage.

Par

L’implication du ministre de la Culture Mehdi Bensaid a été saluée. Ce dernier effectue des visites quasi quotidiennes parmi les exposants. Crédit: RACHID TNIOUNI

La 27e édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL) s’est ouverte vendredi 3 juin à Rabat sous un beau soleil. Sur l’espace OLM Souissi, où se déroulent traditionnellement les concerts du Festival Mawazine, de larges chapiteaux blancs ont été dressés pour accueillir des professionnels du livre venus de l’Afrique entière, ainsi qu’un ensemble d’institutions et ambassades. Si le nombre total d’exposants s’élève à plus de 700, le déroulement de cette première matinée ne laissait pas, à première vue, présager une grande affluence pour les dix jours à venir. Mais “on ne peut pas juger de cela dès la première matinée”, prévient l’éditeur Abdelkader Retnani. Certains s’aventurent néanmoins à supposer que la délocalisation de cette édition à Rabat y est pour quelque chose. Ils seront démentis dès le…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés