Défense aérienne : à quoi vont servir les batteries VL-MICA livrées au Maroc par la France ?

Commandées en 2019 dans le cadre d’un contrat passé avec l’armurier français MBDA, les batteries du système de défense antiaérienne VL-MICA ont enfin intégré l’arsenal des FAR. Très attendus, ces lanceurs de missiles courte et moyenne portée viennent renforcer la défense aérienne multicouche du Maroc et de ses installations stratégiques.

Par

Le système de défense antiaérienne VL-MICA. Crédit: MBDA

Par couches successives d’équipements puissants, les Forces armées royales (FAR) continuent de renforcer le système de défense aérienne du Maroc. Ces dernières semaines, les Forces royales air (FRA) ont réceptionné les deux premières batteries du système de missiles de défense aérienne à courte portée VL-MICA, indique le site Defensa, citant des sources non officielles. Ces batteries entrent dans le cadre d’une commande passée en 2019 par le ministère marocain de la Défense à des armuriers de droit français. Cette année-là, le missilier européen MBDA (Matra BAe Dynamics Alenia) avait raflé un contrat de 200 millions d’euros de missiles VL-MICA terrestres.

Commande marocaine pour quatre batteries

La panoplie avait ensuite été complétée par l’armurier Nexter qui a enregistré une commande de 200 autres millions d’euros portant sur la vente de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés