Nabil Aarabe, cireur d’élite

À Casablanca, Nabil Aarabe a fait le pari gagnant d’une entreprise spécialisée dans le cirage de chaussures haut de gamme. Depuis 2018, cireur.ma professionnalise un savoir-faire en mal de reconnaissance.

Par

D’arrache-pied

Après un DUT en techniques de management spécialité fiscalité, comptabilité et finances, obtenu à l’université d’Oujda, et un master en management de projets à Kénitra, Nabil Aarabe n’a qu’une obsession : entreprendre. Originaire de Taza, il lance plusieurs projets de commerce de produits du terroir (huile d’olive, mauve surgelée), remporte quelques concours de pitch au passage, puis travaille dans l’associatif. “Et puis un jour, je me suis posé pour me demander ce que je voulais vraiment faire… et j’ai toujours aimé l’odeur du cirage”, sourit celui qui s’amusait déjà à prendre soin des chaussures de ses colocataires. Un bref tour d’horizon achève de le convaincre : nous sommes en 2014 et il n’existe pas encore de service de cirage haut de gamme. Le projet prend le temps de mûrir pour être lancé officiellement en 2018 avec deux collaborateurs. Sans pitch ni storytelling.

Faut que ça brille !

L’idée est…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés