Loi de finances 2022 : le déficit budgétaire a atteint 2,1 milliards de dirhams en mars

La Trésorerie générale du royaume a indiqué que la mise en œuvre de la Loi de finances jusqu’en mars 2022 avait enregistré un solde négatif de 2,1 milliards de dirhams.

Par

Trésorerie générale du Royaume du Maroc. Crédit : Tniouni

Dans son rapport trimestriel sur la mise en œuvre de la Loi de finances 2022, la Trésorerie générale du royaume a déclaré que le déficit était causé par des ressources régulières (à l’exception des revenus de prêts) de 119,2 milliards de dirhams (MMDH) pour des dépenses (hors remboursement de la dette) de 121,3 MMDH.

Compte tenu des revenus de prêts de 29,5 MMDH et du remboursement des dettes de 9,2 MMDH, la mise en œuvre de la Loi de finances montre sommairement un excédent de ressources par rapport aux dépenses de 18,2 milliards de dirhams, a ajouté la même source.

à lire aussi

Le bulletin fait également état du total des ressources de l’État au cours du premier trimestre de 2022, un montant s’élevant à 148,7 MMDH, soit un taux de réalisation de 32,2 % des attentes de la Loi de finances 2022.

Les arriérés de paiements de TVA et de remboursement d’impôt sur les sociétés s’enregistrent respectivement à 38,9 MMDH et 4,6 milliards MMDH, à la fin du mois de décembre 2021.

Les dépenses publiques ont totalisé, par ailleurs, 130,5 MMDH, soit environ 25,1 % des projections de la Loi de finances.

(avec MAP)