Prix des carburants : Aziz Akhannouch et Abdelilah Benkirane remontent sur le ring

La courte trêve qui a suivi les élections législatives est bien terminée. Le Chef du gouvernement et le secrétaire général du PJD renfilent les gants de boxe. L’étincelle ? La crise provoquée par la flambée des prix des carburants.

Par

Pour se dédouaner sur le sujet de la hausse des prix des carburants, Aziz Akhannouch a taclé Abdelilah Benkirane, qui a acté la décompensation en 2015. Bien mal lui en a pris... Crédit: RACHID TNIOUNI/TELQUEL

La politique, c’est comme un ring de boxe. On tape, mais il arrive parfois de prendre des coups et il faut savoir les encaisser”. Fin 2015, Abdelilah Benkirane n’avait pas trouvé d’autres mots pour préserver sa coalition gouvernementale. Une coalition alors au bord de l’implosion, suite à un clash entre le Chef du gouvernement et son ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, autour du programme de lutte contre les disparités dans le monde rural. Sept ans plus tard, un autre round, plus virulent, oppose les deux hommes, dont le destin politique a basculé le 8 septembre dernier : le premier est venu à la rescousse de son parti, le PJD, après sa débâcle électorale aux législatives, tandis que le second a été porté, lui, à la tête du gouvernement.

Grand oral, petites piques

Le 18 avril, Aziz Akhannouch s’est rendu au parlement…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés