Guerre en Ukraine : ces Marocains qui ne veulent pas rentrer

De nombreux Marocains ayant fui le conflit en Ukraine n’ont pas l’intention de rentrer au Maroc, malgré le dispositif de rapatriement mis en place. Étudiants, travailleurs, ils préfèrent attendre de pouvoir retourner en Ukraine ou espèrent une vie meilleure dans un autre pays d’Europe... Témoignages.

Par

Unsplash

Bien arrivé en Pologne”, c’est le message que nous recevons samedi 5 mars dans l’après-midi. Il vient de Sofiane, dont nous évoquions la détresse d’être encore bloqué en Ukraine dans un précédent article. Il a pu traverser la frontière avec la Pologne, à une soixantaine de kilomètres de la ville ukrainienne de Lviv, à l’aide d’un intermédiaire — et de 700 dollars. Pourtant, Sofiane ne compte pas rentrer au Maroc : “Même quand la guerre a éclaté, ça n’a jamais été une option pour moi”, explique-t-il. Le trentenaire a pour projet de s’installer à Varsovie, et y a d’ailleurs déjà reçu une promesse d’embauche.

“Beaucoup plus de la moitié ne veulent pas rentrer au Maroc”

Un bénévole marocain
Comme Sofiane, de nombreux Marocains fuyant l’Ukraine n’ont aucune intention de profiter des vols de rapatriement mis en place…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés