Manifestations : “Les poches du peuple sont vides”

A l’occasion du onzième anniversaire du Mouvement 20 février, des centaines de Marocains ont répondu à l’appel du Front social dans cinquante villes du royaume, notamment à Rabat, pour protester contre la hausse des prix. Reportage.

Par et

Manifestation à l'occasion du 11e anniversaire du 20-Février. La forte présence de femmes de tout âge surprend. Elles sont toutes en colère contre la hausse des prix. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Rachid n’a pas l’habitude de participer aux manifestations. Ses dimanches, cet enseignant d’histoire-géo préfère les consacrer à la lecture des journaux du week-end. Ce 20 février ne déroge pas à la règle. Installé dans un café situé sur le boulevard Mohammed V à Rabat, ce quinquagénaire tend pourtant l’oreille aux slogans clamés par une foule réunie en face du parlement. “Le peuple veut la baisse des prix”, entonnent les manifestants. Suffisant pour convaincre ce père de deux enfants de rejoindre les frondeurs.

“Il était temps que quelqu’un sorte le dire haut et fort. Y en a marre de ces prix”

Il était temps que quelqu’un sorte le dire haut et fort, nous confie-t-il, remonté. Y en a marre de ces prix”. Au milieu des manifestants, Rachid sort son téléphone et filme en live le sit-in. Il écoute attentivement les revendications et répète les…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés