L’appétit des sociétés israéliennes pour le pétrole et le gaz au large des côtes du Maroc

Dans la foulée de la reprise des relations entre le Maroc et Israël, les compagnies pétrolières israéliennes marchent en direction du royaume. Objectif affiché ? Explorer le potentiel de pétrole et de gaz, à la recherche d’un prolongement géographique et financier qui pourrait aussi profiter au royaume.

Par

NewMed Energy

La normalisation et les accords de coopération à foison entre le Maroc et Israël ont ouvert l’opportunité. Depuis Tel-Aviv, les compagnies pétrolières israéliennes se pressent pour prospecter du pétrole et du gaz, au large des côtes marocaines. Auparavant Delek Drilling, la major israélienne a acté son changement de nom – en NewMed Energy -, symbole d’une volonté d’ajouter à ses gisements en Méditerranée orientale et au Moyen-Orient, des concessions situées sur l’Atlantique.

Terrain stable, investissement à long terme

La compagnie basée à Herzliya, dans le nord de Tel-Aviv, envisage de traverser la Méditerranée pour étendre ses installations au Maroc. Ce mardi 22 février, lors de la conférence de presse pour expliquer son nouveau positionnement, Yossi Abu, PDG de NewMed Energy, a confirmé l’intérêt de sa compagnie à prospecter le pétrole et le gaz marocains. « NewMed Energy,…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés