Jamaâ Baida : la restitution des papiers de Ben Abdelkrim par la France “serait entendre la voix de la raison et de l’équité”

Près d’un an après le début de l’initiative des Archives du Maroc pour demander à la France la restitution des “papiers de Ben Abdelkrim”, l’affaire stagne toujours. Le directeur de l’institution, Jamaâ Baida, revient sur ses enjeux, ainsi que sur les accords de coopération franco-marocains dans le domaine des archives. Entretien.

Par

Jamaâ Baida, directeur des archives du Maroc. Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

En janvier 2021, le directeur des Archives du Maroc, Jamaâ Baida, amorçait le processus de restitution des “papiers de Ben Abdelkrim” : des archives précieuses relatives à Abdelkrim El Khattabi, saisies en 1926 par les troupes françaises suite à la reddition du leader rifain. Un siècle plus tard, celles-ci se trouvent actuellement aux Archives diplomatiques de France. En février 2022, soit près d’un an après la première requête des Archives du Maroc, aucune approbation pour la restitution de ces archives n’a encore été formulée du côté français. “Ces archives permettraient, même si elles ne contiennent pas de nouveaux récits, d’apporter non seulement un autre éclairage sur l’histoire du Maroc et de cette région en particulier, mais aussi sur la personnalité d’El Khattabi, un valeureux résistant contre le colonialisme espagnol et français”,…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés