Après les propos de l’influenceuse Mayssa, un proche de MHE assure qu’il n’est “plus du tout dans le jeu politique”

Les suppliques de l’influenceuse Mayssa Salama Ennaji, vues par plus de 6 millions d’internautes, ne feront pas revenir MHE. À Los Angeles pour des raisons familiales, l’ex-ministre et président du groupe Saham “soutient le choix des urnes”.

Par

L'ex-ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Économie numérique, Moulay Hafid Elalamy. Crédit: MAP

Ir7al_Akhannouch (Akhannouch dégage). Depuis que l’influenceuse et analyste politique Mayssa Salama Ennaji s’est fendue de ce cri de ralliement dans un live diffusé le 12 février sur sa page Facebook, le hashtag est devenu viral sur les réseaux sociaux. Visionnée plus de 6,3 millions de fois, la vidéo met en scène une Mayssa Ennaji taillant en pièces les 150 jours au pouvoir de la majorité menée par le RNI, et appelant le chef du gouvernement Aziz Akhannouch à jeter l’éponge au profit d’un camarade de parti, l’ex-ministre de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy (MHE).

In MHE she trusts

Décrit comme un “homme à poigne et à résultats”, “efficace” et “intelligent” par la Facebookeuse aux 1,5 million d’abonnés, MHE serait le seul capable d’améliorer l’état du pays. Si le propos sombre parfois dans l’exagération, il n’en…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés