Financements, formats et participation marocaine : dans les coulisses du projet de Super Ligue africaine

Considérée comme un “tabou” par le football européen, l’idée d’une “Super Ligue” verra très certainement le jour… en Afrique. Quelle forme cette compétition select prendra-t-elle sur le continent ? Et, surtout, comment la Confédération africaine de football compte-t-elle s’y prendre pour assurer le financement d’une compétition qui devrait sonner le glas de sa Ligue des champions ? Eléments de réponse.

Par

Voulu par Infantino, le projet d'une Super Ligue africaine est désormais porté par le président de la CAF, Patrice Motsepe. Crédit: AFP

Super Ligue”. Le terme est connu de tous les mordus de football, et plus particulièrement ceux qui tirent les ficelles du ballon rond européen. Balayée par une forte contestation populaire - et politique - en Europe, l’idée devrait toutefois trouver repreneur au sud de la Méditerranée. C’est du moins ce qui se dit du côté de la Confédération africaine de football (CAF). En effet, le président de la CAF, le Sud-Africain Patrice Motsepe, a dit oui à une proposition du président de la FIFA, Gianni Infantino, allant dans ce sens. L’Italo-suisse, qui était d’ailleurs un soutien discret et officieux au projet de Super Ligue, s’est inspiré du projet pour le présenter au comité exécutif de la CAF. Une commission pilotée par le Mauritanien Ahmed Yahya…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés