Pass vaccinal, réduction sur salaire… le gouvernement à l’assaut de l’administration publique

À partir du lundi 14 février, le gouvernement prévoit une réduction de salaire pour les fonctionnaires non vaccinés. Une décision qui tombe pile au moment où Aziz Akhannouch a programmé une réunion avec les syndicats les plus représentatifs du pays.

Par

Les fonctionnaires non vaccinés seront considérés en “interruption volontaire de travail”. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

La réduction de salaires des fonctionnaires non vaccinés est à l’ordre du jour. La semaine dernière, le département de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration a été le premier à réactualiser une note ministérielle datée du 21 octobre 2021 sur “la nécessité du vaccin contre le Covid-19”. Mardi, il a été suivi par la Justice, l’Équipement et l’Eau, entre autres ministères. L’Exécutif souhaite par ce biais “inciter les fonctionnaires à se faire vacciner sous peine d’une retenue sur leurs salaires”. À partir du lundi 14 février, le gouvernement Akhannouch affirme qu’il commencera à “prendre des mesures strictes à l’encontre des fonctionnaires qui s’abstiendraient de prendre la troisième dose du vaccin anti-Covid”, sous forme de prélèvement sur leurs mensualités.

à lire aussi

La note ministérielle 5854 prévoit en ce sens un “contrôle strict” qui obligera les fonctionnaires à présenter leur pass vaccinal,…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés