Miklós Erik Tromler, ambassadeur de Hongrie : “L’UE doit forger une relation d’égal à égal avec le Maroc”

Depuis la tenue, le 7 décembre 2021, de la première réunion ministérielle “V4+Maroc” du groupe de Visegrád, la Hongrie, qui préside ce bloc actuellement, présente un intérêt grandissant pour le royaume. TelQuel a rencontré son ambassadeur à Rabat, Miklós Erik Tromler.

Par

Un petit dribble et quelques passes courtes.

Miklós Erik TromlerCrédit: DR
Par un 7 décembre glacial à la Ferenc-Puskas Arena, le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a taquiné le ballon rond avec ses homologues du groupe de Visegrád (ou V4), qui réunit la Hongrie, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie. Mais plus qu’un échange de passes, le diplomate a esquissé ce qui ressemble à un pas de côté par rapport aux alliances traditionnelles du royaume. Les discussions lors de cette réunion qui accueille pour la première fois un pays du Maghreb, ont “permis de faire connaître les positions mais aussi les politiques prônées par le Maroc dans un ensemble régional où on ne l’entend que très peu”, rapportait à TelQuel une source proche du…
Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés