Congrès de l’USFP : Driss Lachgar, candidat sans crier gare 

En s’opposant au report du 11e congrès de l’USFP, la justice trace une voie royale au troisième mandat de Driss Lachgar à la tête de la formation socialiste. Sa candidature est attendue pour le 28 janvier, premier jour du congrès.

Par

Jeudi 27 janvier, le tribunal de première instance de Rabat a rendu son verdict. A la veille du 11e congrès de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), la justice s’est prononcée contre son report. Au grand dam des plaignants qui s’opposaient devant la juridiction au premier secrétaire sortant, Driss Lachgar. A l’origine de la discorde, une décision du Conseil national de l’USFP. Présidé par Habib El Malki, le parlement du parti a adopté plusieurs résolutions de la commission des affaires organisationnelles. Une résolution précise divise les Ittihadis : celle permettant désormais au premier secrétaire de briguer trois mandats successifs à la tête du parti. Jusque-là, le règlement interne de la formation socialiste en permettait seulement deux. 

Pas de rose sans épines 

Ce n’était pas une surprise, sourit un membre…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés