Emploi : à qui profite vraiment “Awrach”, le nouveau programme du gouvernement Akhannouch ?

Préparé en moins de deux mois, le programme Awrach promet la création de 250 000 emplois temporaires sur tout le territoire. Beaucoup de détails du plan restent inconnus, mais le lancement serait imminent. Analyse.

Par

Aziz Akhannouch, chef du gouvernement.

Mardi 18 janvier à la Chambre des conseillers, Younes Sekkouri, le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, a exposé les grandes lignes du nouveau programme Awrach. Officiellement annoncé par le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, la semaine précédente. Younes Sekkouri a annoncé son lancement “dans les prochains jours”, promettant au passage la création de 250.000 postes entre 2022 et 2023. Des emplois destinés en priorité aux personnes ayant perdu leur travail dans le contexte de crise du Covid. Awrach a été élaboré en 58 jours, “un temps record”, s’est félicité le ministre, docteur en stratégie diplômé de l’ISCAE. Il a ensuite précisé que le Chef du gouvernement lui avait demandé de le finaliser “dès que possible”.

à lire aussi

Le travail selon Akhannouch 

Les questions orales des conseillers présents ont bien évidemment…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés