Éducation : rajeunissement, rigueur en sélection, formation… les résultats du premier concours de l’ère Benmoussa

Le concours du ministère de l’Éducation nationale pour le recrutement des enseignants du primaire et du secondaire de décembre 2021 a connu plusieurs nouveautés. Zoom sur la procédure de recrutement de près de 15.000 nouveaux enseignants du secteur public.

Par

Rentrée scolaire 2020. Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

Le département de Chakib Benmoussa vient d’émettre un compte-rendu général sur le déroulement des différentes étapes du concours de recrutement des futurs enseignants du primaire et du secondaire. Les candidats sélectionnés suite à une série d’examens écrits et oraux vont suivre une formation de deux ans dans les Centres régionaux des métiers d’éducation et de formation (CRMEF) et dans les établissements scolaires dans le cadre des stages partiels. Moins d’un mois après la fin du processus, le ministère de tutelle déclare que les 7685 profils retenus au cycle primaire et 7293 du cycle secondaire sont “aptes à suivre la formation qualifiante pour devenir enseignants dans les écoles publiques”.

Épreuve à double serrure

Issu du programme du gouvernemental, ce nouveau processus étale la formation des enseignants des deux cycles sur cinq années après…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés