Hamza Mjahed : “La présidence française de l’UE, une bonne nouvelle pour le Maroc”

Pour six mois depuis ce 1er janvier 2022, la France préside le Conseil de l’Union européenne (UE). Au moment où le Maroc est en délicatesse avec certains pays européens, “c’est une bonne nouvelle” pour le royaume, nous dit Hamza Mjahed, analyste en relations internationales au Policy Center for the New South. Entretien.

Par

Emmanuel Macron et Mohammed VI. Crédit: AFP

TelQuel : Depuis ce 1er janvier, la France a pris la présidence du Conseil de l’UE pour six mois. C’est une bonne nouvelle pour le Maroc qu’un de ses partenaires historiques dans cet ensemble régional assure cette présidence?

Hamza Mjahed.Crédit: Policy Center For The New South
Hamza Mjahed : Une présidence française prévue est une bonne nouvelle. La France est l’un des principaux alliés du Maroc dans l’UE ayant joué un rôle essentiel dans le développement des liens politiques et économiques que nous voyons aujourd’hui dans le partenariat Maroc-UE. La présidence française souhaite redynamiser l’engagement de l’UE dans son voisinage sud à travers le nouveau programme pour la Méditerranée, qui mobilisera environ 7 milliards d’euros sur la période 2021-2027 avec un accent particulier sur le…
Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés