Mohamed Jibril décortique un demi-siècle du “malaise marocain”

Dans cette sélection d’articles, écrits entre 1970 et 2020, Mohamed Jibril décortique un demi-siècle de l’évolution sociétale du Maroc. Ces articles sont une analyse crue, instant après instant, de phénomènes à portée sociétale où les paradoxes et la schizophrénie sont présents, ainsi que l’espoir de voir un Maroc meilleur.

Par

Mohamed Jibril est journaliste, il a une longue carrière derrière lui.

Il a collaboré à des revues disparues, comme la célèbre Lamalif, poil à gratter du pouvoir, ou moins connues comme Rivages ou encore La Gazette. On comprend dès lors qu’au cours de sa carrière il ait produit énormément d’articles, en sa qualité d’observateur de la société marocaine.

«Malaise dans la société»

Mohamed Jibril

140 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

C’est donc en se basant sur ses propres écrits, commis entre 1970 et 2020, qu’il nous propose cette sélection d’articles où il analyse les paradoxes de la société marocaine. Selon l’auteur, il s’agit de “présenter un panorama de l’évolution des phénomènes d’ordre sociétal au Maroc, depuis les années 1970 à nos jours, sous forme d’une sorte de kaléidoscope constitué par le montage d’une sélection d’articles de différents genres”.

Une approche journalistique

Cette sélection d’articles, on l’imagine, pourrait même constituer un état des lieux à un temps T de ces dernières décennies où le Maroc n’a pas cessé de se chercher. Il peut se passer beaucoup de choses dans l’histoire d’une nation, et ce livre est le témoignage d’un observateur privilégié de l’évolution des phénomènes d’ordre sociétal dans notre pays.

D’ailleurs, l’auteur lui-même le précise : “Cette sélection de textes (…) est une approche journalistique de cette évolution à facettes multiples sur cette longue période (…) L’hétérogénéité de ces thèmes et périodes pourrait, à première vue, sembler déroutante, cependant les liens explicites entre eux y constituent des repères significatifs”.

Mohamed Tozy, intellectuel et professeur universitaire, qui a préfacé le livre de son ami, qu’il a connu dans les années 1970 dans les bureaux de la revue Lamalif, à Casablanca, salue, dans une longue préface, “l’ampleur du travail abattu et la diversité des rubriques couvertes par Mohamed Jibril (…) Ses textes nous disent des choses sur le métier de journaliste, inséparable de celui d’intellectuel”.

Tozy ajoute que “Jibril entretient l’humilité comme un sacerdoce, se nourrit des savoirs produits sans en revendiquer la paternité et entretient la distance autant que l’empathie”.

«Malaise dans la société»

Mohamed Jibril

140 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

L’ouvrage se veut une chronique de l’histoire récente du Maroc, lue et scrutée à travers les yeux de Mohamed Jibril. Ses écrits sont répertoriés en rubriques sociétales, de “Jeunes en mal d’horizons”, à “Vies quotidiennes” ou “Façons d’être”, en passant par “Le chaudron casablancais” ou encore “Marges régionales” où il décrit ce Maroc à la marge. Puis il conclut avec “La nasse des conservatismes”, où il dénonce avec virulence les atteintes aux libertés individuelles, aux droits des femmes, la querelle sur l’éducation islamique…

Dans cette sélection, “Jibril nous apporte un matériau précieux qui – une fois mis en perspective –nous dit plein de choses sur le quotidien des Marocains, leurs angoisses, leur schizophrénie et leurs espoirs”, conclut Mohamed Tozy.

En filigrane de ce panorama, une question essentielle est posée, aussi bien en lien avec les décennies écoulées que pour aujourd’hui et les années à venir : comment faire société ? Question qui, malgré des évolutions indéniables, demeure cruciale et s’impose à tous. La réponse est sûrement en chacun de nous.

Malaise dans la société de Mohamed Jibril, éditions Le Fennec (2021).

Commandez ce livre au prix de 140 DH (+ frais d’envoi) sur qitab.ma ou par WhatsApp au 06 71 81 84 60