“Don't look up” : Adam McKay montre l’info-spectacle face à la vérité

Avec sa comédie satirique sur un monde qui refuse de voir la comète sur le point de l'anéantir, le réalisateur américain Adam McKay nous offre un récit cynique sur la bêtise humaine, les réseaux sociaux, et l'info-spectacle.

Par

C’est absurde mais ô combien réaliste. Don’t look up : Déni cosmique du réalisateur américain Adam McKay pointe la maladie des sociétés du XXIe siècle. A savoir, l’amour de la futilité et du divertissement. Nous ne prenons plus rien au sérieux tant que ça ne nous concerne pas directement. Ou plutôt concerne notre égo qui gonfle de jour en jour. Car, comme le dit le titre du film, la société du spectacle a réussi son coup : le monde vit dans le déni. Un déni cosmique. Le pitch : le professeur Randall Mindy et son étudiante Kate Dibiasky, interprétés par Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence, découvrent qu’une comète géante va s’abattre sur la terre et menace de la détruire complètement. Ils essaient aussitôt d’informer les pouvoirs en place. Sauf qu’ils vont se retrouver confrontés aux calculs électoralistes de la présidente des états-Unis, à…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés