La dette extérieure publique atteint 376,5 milliards de dirhams, soit près de 34% du PIB

À la fin des trois premiers trimestres de 2021, l’encours de la dette extérieure publique du Maroc atteint près de 376,5 milliards de dirhams. Soit une augmentation de 0,8 milliards de dirhams par rapport au montant établi en 2020. 

Par

Au titre de trois trimestres seulement, la dette extérieure publique de l’année 2021 surpasse déjà celle établie au cours de l’année 2020 (375,7 milliards de dirhams).

L’encours de la dette extérieure publique du Royaume est aux alentours des 376,5 milliards de dirhams, selon le bulletin des statistiques publié par la Direction du Trésor et des Finances extérieures (DTFE). Cette somme constitue environ de 34 % du PIB du pays (1108,5 milliards de dirhams environ).

Selon la DTFE, le Trésor du Maroc bénéficie de la partie majeure de cette dette (201 milliards de dirhams). Les 175,5 milliards de dirhams restants sont dédiés aux emprunts publics.

Il est à noter que la banque mondiale avait débloqué, le 16 décembre dernier, un nouveau prêt de 4,1 milliards de dirhams en faveur du gouvernement marocain. Un prêt qui sera dédié, selon le gouvernement, au financement du plan de relance et des « projets de développement ».