Crise Maroc-Algérie : que vaut la tentative de médiation du président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani ?

En visite à Alger jusqu’au 29 décembre, le président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani veut rétablir “la cohésion entre frères maghrébins”, comme il le répète à l’envi, en proposant ses bons offices pour apaiser la crise entre le Maroc et l’Algérie, jouant sur la position de neutralité de la Mauritanie. Est-ce suffisant ?

Par

Le président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani et le président algérien Abdelmadjid Tebboune, 27 décembre 2021. Crédit: Agence mauritanienne d'information (AMI)

C’est la première visite d’un chef d’État mauritanien en Algérie depuis plus de dix ans. À Alger, le tapis rouge a été déroulé à Mohamed Ould Ghazouani, le président de la Mauritanie, qui a entamé dès lundi 27 décembre une visite de trois jours sur invitation de son homologue algérien, Abdelmadjid Tebboune. À la tête d’une importante délégation composée d’hommes d’affaires, de diplomates et de ministres, le président mauritanien a un agenda chargé. Outre quelques actes symboliques et un entretien avec son homologue algérien, Mohamed Ould Ghazouani devrait superviser la signature d’accords bilatéraux dans les domaines de la coopération diplomatique, sécuritaire et de la formation académique. Dans le cadre du renforcement de l’axe Nouakchott-Alger, cette visite aura aussi son volet économique et commercial avec la création d’une zone franche…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés