Aawatif Hayar, ministre de la Solidarité : “Il n’y a aucune politique publique intégrée pour la famille”

Évitant les sujets polémiques dont elle a récemment fait l'objet, la ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille nous parle de sa vision de l’“État social”. Une vision à laquelle cette ingénieure de formation souhaite apporter des solutions numériques. Interview.

Par

La ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille Aawatif Hayar, le 16 décembre 2021 à Rabat. Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

Aawatif Hayar a troqué sa veste de présidente de l’université Hassan II de Casablanca contre un portefeuille gouvernemental. Fraîchement nommée ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille dans le gouvernement Akhannouch, l’enseignante-chercheuse nous accueille dans son cabinet à Rabat. En politique, l’experte en réseaux de télécommunications aurait pu avoir une entame plus paisible. Désormais istiqlalienne, elle a dû affronter trois polémiques vivement relayées sur les réseaux sociaux. Accusée successivement de “népotisme” pour avoir recruté son mari au sein de son cabinet, puis son beau-frère (une information que son entourage dément), mais aussi de “discrimination” vis-à-vis de certains fonctionnaires de son ministère, l’ingénieure ne fléchit pas : “Pour moi, c’est epsilon”, nous réplique-t-elle en langage mathématique. Une variable dérisoire dans une équation plus complexe ? Hayar se dit dans son droit, prête à répondre sur ce…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés