Dr Rochdi Talib (Akdital) : “60% des Marocains et 95% des mutualistes se font soigner dans le secteur privé”

L’appel d’air créé par un régime assurantiel généralisé profitera par ricochet aux structures privées qui accueillent déjà plus de 90% des Marocains disposant de l’AMO. Bientôt, ce seront 22 millions de personnes qui se presseront en majorité vers les cliniques privées. En investissant massivement pour assurer son expansion, Akdital devrait tirer profit de la nouvelle donne. Son PDG, le Dr Rochdi Talib, nous en dit plus.

Par

Quel rôle pensez-vous jouer, avec d’autres opérateurs du secteur, dans le projet de généralisation de l’assurance maladie au profit de 22 millions de Marocains supplémentaires ?

Notre rôle principal est le suivant : soigner les citoyens marocains, c’est notre métier et c’est le cœur de notre projet. Actuellement, 60% des Marocains et 95% des citoyens mutualistes se dirigent vers le secteur privé pour se faire soigner, le tiers de la capacité litière du pays se situe dans le secteur privé. Alors inutile de préciser que notre rôle dans la santé est primordial et il continuera de l’être. Notre ambition est d’impliquer davantage le secteur privé…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés