Agence européenne du médicament : la troisième dose du vaccin anti-Covid peut être administrée trois mois après la seconde

Une nouvelle étude de l’Agence européenne du médicament réduit l’intervalle d’administration de la seconde et de la troisième dose du vaccin contre le Covid.

Par

Un membre du personnel médical prépare une seringue avec une dose du vaccin Pfizer-BioNTech (Comirnaty) contre le Covid-19, dans le centre de vaccination de Lyon Gerland, le 27 novembre 2021. Crédit: JEFF PACHOUD / AFP

Les doses de rappel du vaccin contre le Covid-19 peuvent être administrées de façon “sûre et efficace” trois mois seulement après la dernière injection, a indiqué le 9 décembre l’Agence européenne des médicaments (EMA). Jusqu’ici, l’EMA avait recommandé d’attendre six mois pour administrer une dose de rappel aux personnes vaccinées.

Les données actuellement disponibles soutiennent l’administration sûre et efficace d’une dose de rappel dès trois mois après la fin de la primovaccination si un intervalle aussi court est souhaitable du point de vue de la santé publique”, a expliqué Marco Cavaleri, chef de la stratégie vaccinale de l’Agence européenne des médicaments.

Il a par ailleurs souligné qu’il était “trop tôt pour dire si la composition des vaccins devra être modifiée” face au variant Omicron.

Incertitudes autour du variant Omicron

Marco Cavaleri a ajouté que les symptômes provoqués par le variant Omicron “semblent pour la plupart légers” sur les cas recensés dans l’Union européenne, “mais nous devons rassembler plus de preuves pour déterminer si le spectre de gravité de la maladie causée par l’Omicron est différent de celui de tous les variants qui ont circulé jusqu’à présent”.

“Les données préliminaires suggèrent qu’il pourrait être plus contagieux que le variant Delta, mais on ne sait actuellement pas dans quelle mesure Omicron pourrait remplacer Delta comme virus dominant”, a-t-il noté.

L’Organisation mondiale de la santé avait également indiqué mercredi que le variant Omicron semblait provoquer des symptômes moins sévères.

(avec MAP)