Violences policières, loi sécurité globale, discriminations… Les regards croisés de juristes franco-marocains

Le sujet des violences policières en France revient régulièrement sur le devant de la scène depuis plusieurs années, et présente une singulière actualité après le passage à tabac du producteur de musique Michel Zecler et les manifestions à répétition contre la loi de sécurité globale. Que pensent de ce climat les praticiens du droit d’origine marocaine que TelQuel a pu interroger ?

Par

Extrait de la vidéo montrant les violences à l'encontre de Michel Zecler. Crédit: AFP

Un policier pousse un homme, dissimulé sous un blouson noir et une capuche beige, dans l’entrée d’un immeuble parisien. Il est progressivement rejoint par deux collègues, avec qui il commence à rouer l’interpellé de coups de poing, de genou, de pied, de coude, de matraque. La victime encaisse sans répliquer, pendant plusieurs insoutenables minutes, avant que ses agresseurs aux insignes “Police” bien visibles sortent pour appeler des renforts, puis jettent une grenade lacrymogène à l’intérieur du bâtiment – où se trouvent également enfermés une dizaine de jeunes.

La cible de ce tabassage se trouve être Michel Z., un producteur de rap originaire de Martinique. Déjà condamné pour vols à main armée, il est accusé par le procès-verbal rédigé par…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés