“House of Gucci” : gloire et trahison en famille

Famille, argent et pouvoir font rarement bon ménage. La famille Gucci en est la preuve vivante.

Par

Le 27 mars 1995, Maurizio Gucci, héritier de la célèbre famille, est assassiné devant son bureau par des tueurs à gages. House of Gucci raconte non seulement la série d’évènements ayant mené à son assassinat, mais aussi les rivalités et coups bas orchestrés par les héritiers de la marque aux célèbres mocassins en cuir. Le film, réalisé par Ridley Scott, se focalise notamment sur la relation pour le moins explosive entre Maurizio et son épouse, Patrizia Reggiani. Issue d’une famille pourtant aisée, Patrizia a du mal à se faire accepter par Rodolpho Gucci, joué par Jeremy Irons, son futur beau-père, lui reprochant le statut de “nouveau riche” de sa famille. Une position pour le moins ironique, les Gucci étant loin d’être la famille d’aristocrates qu’ils prétendent être. Cette dernière est cependant rapidement accueillie à bras ouverts par son nouvel oncle, Aldo Gucci, incarné par Al Pacino, qui dirige l’entreprise familiale d’une main de fer, et prend sous son aile son neveu Maurizio. Cependant, la…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés