Nizar Derdabi : “La coopération militaire Maroc-Israël a pour but de contrer l’axe Iran-Hezbollah-Algérie-Polisario”

Analyse des motivations et des implications de l’accord de défense signé le 24 novembre entre le Maroc et Israël avec Nizar Derdabi, ancien officier supérieur de la Gendarmerie royale et analyste en stratégie internationale, défense et sécurité.

Par

Nizar Derdabi, analyste en stratégie internationale, défense et sécurité. Crédit: DR

TelQuel : La visite de Benny Gantz intervient dans un contexte régional tendu entre le Maroc et l’Algérie. Tel-Aviv semble avoir fait son choix ?

Nizar Derdabi : Cette visite et le timing choisi ne sont pas anodins. La coopération sécuritaire avait déjà été initiée suite à la signature d’un accord de collaboration et d’assistance en matière de cybersécurité en juillet dernier. Le ministre israélien attendait probablement la constitution du nouveau gouvernement pour entériner et formaliser cette coopération qui est déjà effective sur le terrain. Le contexte actuel de tensions entre le Maroc et l’Algérie joue aussi un rôle. Le déplacement officiel d’un ministre de la défense et la signature d’accords de coopération sont d’abord des signaux politiques très forts. Un signe d’appui en faveur du Maroc et de la défense de ses intérêts, mais aussi un signal de mise en garde adressé à l’Algérie…

article suivant

Réforme de l’éducation : qu’est-ce qui fait courir les professeurs ?