Mbarka Bouaida succède à Mohand Laenser à la tête de l'Association des régions du Maroc

Mbarka Bouaida a été élue ce 23 novembre présidente de l'Association des régions du Maroc. Elle succède à Mohand Laenser, désormais président d'honneur.

Par

Mbarka Bouaida a été élue présidente de l’Association des régions du Maroc (ARM), lors de l’assemblée générale de l’association, tenue ce 23 novembre à Rabat en présence des nouveaux présidents des conseils régionaux élus lors des échéances électorales organisées en septembre 2021.

Après l’opération de vote, le nouveau bureau est composé d’Abdellatif Mazouz (1er vice-président), Rachid El Abdi (2è vice-président), Omar Moro (3è vice-président) et Adil Barakat (trésorier).

L’assemblée a aussi désigné Abdennabi Biioui en tant que secrétaire général et Sidi Hamdi Ould Errachid trésorier-adjoint, selon un communiqué de l’ARM, qui précise que Mohand Laenser, président sortant, a été désigné membre d’honneur.

Opérationnalisation de la régionalisation avancée

Lors de cette réunion, Mohaned Laenser a exposé les principales activités organisées par l’association durant la période 2016-2021 et mis l’accent sur les principaux projets menés en partenariat avec les principales institutions nationales, tout en insistant sur la coopération fructueuse avec la Direction générale des collectivités territoriales. Il a également présenté le bilan des actions de partenariat et de coopération internationale, ainsi que les actions en cours et les chantiers futurs à prendre en charge par le nouveau bureau élu, rapporte le communiqué.

Pour sa part, Mbarka Bouaida a présenté ses vifs remerciements aux membres du bureau sortant pour les efforts déployés en vue d’asseoir l’ARM en tant qu’acteur ayant une force de proposition, de consultation et de partenaire dans les diverses thématiques qui concernent les politiques publiques relatives à l’opérationnalisation de la régionalisation avancée.

L’Association des régions du Maroc est une institution créée à l’initiative des présidents des régions marocaines en 2007, en vue de consolider le rôle des régions et de plaidoyer en leur faveur auprès des pouvoirs publics et ce, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet royal de la régionalisation avancée, du développement régional et de l’instauration de la démocratie participative.

(avec MAP)

article suivant

Gouvernement : le trio RNI-PAM-Istiqlal accouche d’une Charte commune