Tests antigéniques, prise de température : les détails sur les nouvelles modalités d’entrée sur le territoire marocain

Les nouvelles modalités d’entrée sur le territoire marocain sont effectives à partir de ce 15 novembre. Éclaircissements sur leur mise en place.

Par

Au début de la crise sanitaire, les autorités avaient mis en place des mesures de prévention pour la détection des cas de coronavirus dans tous les aéroports et ports du Maroc. Crédit: Fadel Senna/AFP

Le dispositif de contrôle pour l’accès au territoire national est renforcé à partir de ce lundi 15 novembre. Dans un communiqué diffusé par la MAP le 13 novembre, le Comité interministériel de suivi du Covid a annoncé l’ajout d’un nouveau dispositif pour les voyageurs provenant de la liste B : “En plus du pass sanitaire obligatoire et des tests PCR négatifs pour les personnes en provenance des pays de la liste B, il sera procédé, à l’arrivée au Maroc, à un double contrôle par caméras thermiques et thermomètres électroniques, ainsi que par tests antigéniques.

à lire aussi

Le communiqué fait également savoir que “tout passager testé positif à l’arrivée au Maroc ne pourra pas accéder au territoire national et devra retourner immédiatement au pays de provenance, à la charge totale de la compagnie de transport aérien ou maritime, à l’exception des personnes disposant d’une résidence permanente au Maroc”.

Les tests pris en charge par le ministère de la Santé

Les tests antigéniques seront-ils payés par les voyageurs ? Comment seront pris en charge les cas positifs ? Deux principales questions qui surgissent sur les réseaux sociaux depuis la publication de l’annonce. Contactée par TelQuel, une source autorisée au sein de l’Office national des aéroports (ONDA) indique que “les tests antigéniques sont à la charge du ministère de la Santé.

Des caméras thermiques et thermomètres électroniques détecteront la température des voyageurs. Les personnes à température élevée devront systématiquement effectuer un test antigénique. D’autres personnes seront également choisies aléatoirement parmi le reste des voyageurs”, précise-t-elle.

“(En cas de test positif) il faut absolument être résident au Maroc pour ne pas être renvoyé”

Une source au ministère

En cas de détection d’un cas positif, notre interlocuteur nous explique que tous les aéroports du Maroc ont été réaménagés pour assurer le bon fonctionnement du nouveau dispositif : “Si une personne positive au Covid doit passer la nuit au Maroc avant d’être renvoyée à son pays d’origine, elle sera hébergée au niveau de l’aéroport, où des lits ont été mis à disposition.

Si le voyageur dispose d’une résidence au Maroc, il sera emmené à son domicile par une ambulance et devra se soumettre à un confinement de dix jours. “Seuls les Marocains et les résidents étrangers au Maroc pourront bénéficier de ce service. Il faut absolument être résident au Maroc pour ne pas être renvoyé”, insiste notre source, qui constate néanmoins que ce lundi matin, “aucun cas positif n’a été détecté”.

Pour rappel, la liste B comprend notamment l’Espagne, la France, les Émirats arabes unis, l’Arabie Saoudite et la Tunisie. Par ailleurs, les liaisons aériennes avec la Grande-Bretagne, l’Allemagne et les Pays-Bas sont momentanément suspendues.