Relance du tourisme : la recette peu convaincante de Fatim-Zahra Ammor

Avec la présentation de son budget, Fatim-Zahra Ammor a passé son premier grand oral devant la Commission des secteurs productifs. La ministre du Tourisme a annoncé un budget en hausse pour son département, dont une enveloppe d’investissement de plus d’un demi-milliard de dirhams. Suffisant pour la relance d’un secteur en panne ? Les opérateurs sont loin d’être convaincus.

Par

Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire.

Budget en hausse, ambitions à la baisse. Lors de son passage devant la Commission des secteurs productifs, Fatim-Zahra Ammor a dévoilé une enveloppe budgétaire prévisionnelle pour 2022 de 679,8 millions de dirhams pour le ministère du Tourisme, soit une hausse de 8 % par rapport au budget global du département une année plus tôt (626,59 millions de dirhams). Dans le détail, l’administration centrale se voit octroyer 107,67 millions de dirhams. La Société marocaine des investissements touristiques (SMIT) est confortablement dotée avec 254,7 millions de dirhams dans sa besace. Le budget de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) stagne quant à lui à 300 millions de dirhams.

Plus d’un demi-milliard d’investissements

Tous ces montants constituent l’enveloppe dédiée aux investissements, fixée à 616,66 millions de dirhams. Est-ce…

article suivant

Pour son premier grand oral face aux députés, Akhannouch assume des réformes “injustes” mais “essentielles”