Cinq choses à savoir sur Mohamed Mbougar Sarr, lauréat du Goncourt 2021

Le 3 novembre, “La plus secrète mémoire des hommes” (éd. Philippe Rey et Jimsaan) remportait le prix Goncourt 2021. Il s’agit du quatrième roman du jeune écrivain sénégalais Mohamed Mbougar Sarr. Voici cinq choses à retenir sur le dernier “prodige littéraire” des lettres françaises.

Par

Le romancier sénégalais Mohamed Mbougar Sarr pose après avoir reçu le Prix Goncourt pour son roman "La plus secrète mémoire des hommes", à Paris le 3 novembre 2021. Crédit: Bertrand Guay / AFP

1. Le quatrième roman d’un prodige

La presse spécialisée prédisait sa victoire depuis des semaines. Né au Sénégal, Mohamed Mbougar Sarr est à présent lauréat du 119e prix Goncourt, à seulement 31 ans, faisant de lui le plus jeune écrivain africain à obtenir le plus prestigieux des prix littéraires français, face à trois autres finalistes : Christine Angot avec Le voyage dans l’Est (déjà lauréate du prix Médicis 2021), Sorj Chalandon avec Enfant de Salaud, et Louis-Philippe Dalembert avec Milwaukee Blues. Mbougar Sarr n’est pas pour autant le premier écrivain d’Afrique subsaharienne à remporter le Goncourt, puisqu’en 2009 lui précédait Marie Ndiaye avec Trois femmes puissantes (éd. Gallimard). Le sacre de Mohamed Mbougar Sarr coïncide également avec le centenaire du premier auteur noir à recevoir le prix Goncourt : René Maran, 35 ans, pour Batouala. Avant La plus secrète mémoire…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés