Combien les étudiants marocains rapportent-ils chaque année à la France ?

Malgré l’augmentation des frais de scolarité et la réduction annoncée du nombre de visas, l’engouement des Marocains souhaitant poursuivre leurs études en France ne faiblit pas. Constitution du dossier, pré-requis, dépenses sur place… Diaspora a enquêté pour calculer la manne financière que cela représente pour l’Hexagone.

Par

Des étudiants dans un amphithéâtre à Rennes. Crédit: Damien Meyer / AFP

Je comprends que la France veuille réduire le nombre de visas accordés au Maroc mais je vais tenter ma chance une deuxième fois”, lance Safaa. Titulaire d’une licence professionnelle en environnement et d’un diplôme universitaire technologique (DUT) en agroalimentaire, la jeune fille candidate en France pour une troisième année de licence en agroalimentaire – après avoir essuyé un premier refus l’an dernier.

Comme elle, 25.818 étudiants marocains ont déposé l’an dernier leur dossier pour partir étudier dans l’Hexagone, contre seulement 14.000 en 2015 et 12.000 en 2011. Alors que le nombre de candidats a ainsi augmenté de 84 % au cours des cinq dernières années, l’effectif des partants n’a cru, lui, que de 22 % à 33 % entre 2015 et 2021.

Lisez la suite de l’article sur
article suivant

Dernière minute, réorganisation, blocage… Bis repetita pour les Marocains résidant à l’étranger