Suzanne Moyer, cybersécurisante

Après avoir travaillé dans l’associatif, Suzanne Moyer a cofondé Nevo Technologies, une entreprise spécialisée en cybersécurité à Rabat, mais n’a pas oublié ses premières amours.

Par

Un parcours sans failles

La technologie, Suzanne Moyer est tombée dedans quand elle était petite. Née en 1978 à Cincinnati, dans l’Ohio, ses parents sont à l’origine de OneNet, l’un des premiers opérateurs Internet aux États-Unis. Avec un père ingénieur et une mère sociologue, celle qui s’est orientée vers des études de commerce en est convaincue, “la technologie peut avoir beaucoup d’impact social”. Rembobinons. Quand elle débarque à l’université, à 15 ans, elle s’engage immédiatement dans la plus grande organisation étudiante au monde, l’AIESEC. Passionnée par l’associatif, la (très) jeune Suzanne, fraîchement diplômée en 1999 de l’Ohio State University, délaisse de tentantes opportunités dans le conseil pour se consacrer à l’AIESEC, dont elle devient présidente à New York. C’est en lançant un programme d’échange pour étudiants entre les États-Unis et la région MENA qu’elle finit par atterrir au Maroc.

How to make it in Morocco

J’ai eu un…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés