“H’rira”, expression du bouillonnement intérieur de l’artiste canado-marocaine Sfiya

Durant une semaine, Dar Al Maghrib, le Centre culturel marocain à Montréal, a hébergé l’exposition “H’rira” conçue par l’artiste Sfiya. Entre questionnements intimes et volonté de rompre avec les représentations orientalistes du royaume, la jeune binationale décrypte ses tableaux qui parleront probablement à beaucoup de MRE.

Par

Safae Mounsif, alias Sfiya, posant avec la cocotte-minute où a mijoté sa "h'rira" culturelle. Crédit: Marine Caleb / TelQuel

Au milieu de la pièce et des peintures trône une petite cocotte-minute. “C’est la star de l’expo”, s’amuse Sfiya en brandissant fièrement l’objet. L’architecte de formation – Safae Mounsif de son vrai nom – est la créatrice de “H’rira”, l’originale exposition qui s’est tenue du 21 au 28 octobre au Centre culturel marocain à Montréal.

Cette cocotte symbolise le bouillonnement culturel dans lequel la jeune binationale de 29 ans a toujours trempé, du Maroc à Montréal : métaphoriquement, elle représente le flux et le reflux des idées en elle, avant que ces dernières jaillissent pour se transformer en une série d’une douzaine de toiles colorées, chargées et expressives.

“Chaos” accessible à tous

“La h’rira est cette soupe vénérée au Maroc, mais pour moi elle représente aussi l’anarchie et le…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés