Shaïnez El Haïmour, championne de karaté : “Je suis reconnaissante envers la France, mais c’est dans mes racines maghrébines que je puise ma force”

Multiple championne de France et d’Europe en karaté kyokushinkai, Shaïnez El Haïmour a décroché le bronze mondial en 2019. Née d’un père marocain et d’une mère tunisienne, la jeune prodige revendique la dimension philosophique de sa discipline, analysant avec recul et sagesse son rapport aux racines familiales, mais aussi la difficile conciliation entre études, monde professionnel et sport de haut niveau.

Par

Shaïnez El Haïmour, championne franco-marocaine de karaté kyokushinkai. Crédit: Rayan Nohra

Je suis heureuse de représenter la France car j’ai un sentiment de reconnaissance envers ce pays où j’ai pu développer mon talent. Mais, au fond de moi, ce qui me fait réellement vibrer, ce sont mes origines. Elles font mon identité, elles font ma différence, et elles font aussi ma force que je puise dans cet héritage et dans cette culture”, confie Shaïnez, la voix empreinte d’émotion.

Si elle a parfois rencontré des problèmes d’identité, se sentant pointée du doigt en raison de sa différence, elle se dit aujourd’hui en “parfaite harmonie”“Je sais qui je suis et où je vais”, assure-t-elle.

Lisez la suite de l’article sur
article suivant

Pfizer et J&J travaillent, comme Moderna, sur une version du vaccin anti-Covid contre Omicron