Reprise des vols entre le Canada et le Maroc : un sentiment d’incompréhension et de gâchis

Après deux mois de suspension, les liaisons aériennes directes entre le Canada et le Maroc seront réautorisées à partir du vendredi 29 octobre. Pressés par des obligations multiples, nombreux sont les binationaux qui sont déjà rentrés. Ils confient leur sentiment d’abandon, reconsidérant les liens avec leur pays d’accueil.

Par

Le voyage de Selma Régragui au Maroc ne devait durer qu’un mois. L’occasion de profiter de ses proches dont elle a été trop longtemps séparée à cause de la pandémie. “Je voulais voir ma famille, retrouver la plage, le soleil, la nourriture, mais aussi constituer un réseau pour mon travail”, détaille cette directrice d’une agence de communication installée à Montréal depuis plus de dix ans.

Samedi 28 août en milieu de journée, le ministère fédéral des Transports annonce la suspension des liaisons aériennes directes entre le Maroc et le Canada. À partir du soir même, les personnes voulant rentrer doivent obligatoirement transiter par un pays tiers. Prise de court, Selma, qui devait décoller deux jours plus tard, décide d’attendre. Pour elle, ce n’est pas une question de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés