Pourquoi Driss Radi a été expulsé de l'Union constitutionnelle

Le bureau politique de l'Union constitutionnelle (UC) a décidé d'expulser l'un de ses leaders les plus controversés, connu pour ses accrochages verbaux à la Chambre des conseillers avec l'ex-chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.

Par

Mohamed Sajid et Driss Radi de l'Union constitutionnelle (UC). Crédit: DR

D’après les informations obtenues par TelQuel Arabi, le bureau politique du parti, qui s’est réuni ce mardi soir afin d’évaluer le scrutin du 8 septembre dernier, a consulté le rapport présenté par la commission nationale d’arbitrage et de discipline concernant les violations commises par Driss Radi pendant l’opération électorale. “Le parti a reçu des rapports et des plaintes de la part de plusieurs élus, qui accusent Radi d’avoir soutenu d’autres candidats aux dépens de ceux de l’UC”, expliquent nos confrères, qui ajoutent que “Radi a obstrué les alliances de l’UC au niveau de plusieurs circonscriptions ce qui a empêché l’accession de certains candidats aux conseils élus”. Les sources de TelQuel Arabi renchérissent que “Driss Radi n’a pas soutenu son propre fils, Yassine, dans sa candidature à la présidence de la commune de Sidi Slimane, face au candidat istiqlalien Hicham Hamdani”. Le parti s’en est donc remis à l’article…

article suivant

Reprise des vols directs entre le Canada et le Maroc