Laftit, Bourita, Toufiq... Au milieu des nouveaux visages, des ministres indéboulonnables bien présents

Parmi les vingt-quatre qui composeront l’équipe Akhannouch, on retrouve des profils de technocrates maintenus à des postes-clés, parfois en poste depuis de longues années.

Par

Abdelouafi Laftit, Nasser Bourita et Ahmed Toufiq font partie des ministres indéboulonnables reconduits dans le gouvernement Akhannouch. Crédit: MAP (montage)

Pour eux, il s’agira d’assurer la continuité. Parmi les vingt-quatre visages qui formeront le gouvernement Akhannouch, six ministres ont été reconduits, tandis que l’ancienne ministre du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui, arrivée lors du dernier remaniement ministériel d’octobre 2019, a été affectée au crucial ministère de l’Économie et des Finances.

à lire aussi

C’est le cas également de Mohcine Jazouli, qui devient cette fois ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, après avoir été délégué aux Affaires étrangères. Pour le reste, des indéboulonnables conservent leur poste, notamment dans les ministères de souveraineté, où les mêmes cadres continueront à appliquer leur feuille de route.
Nouveau gouvernement : les 24 ministres aux côtés du roi Mohammed VI, du prince Moulay Hassan, du prince Moulay Rachid et du chef de gouvernement Aziz Akhannouch.Crédit: MAP
Dans les fonctions régaliennes, Abdelouafi Laftit, 52 ans, était probablement le plus incertain à rempiler pour un nouveau…
article suivant

Reprise des vols directs entre le Canada et le Maroc