Gouvernement Akhannouch : MHE, les raisons d’une absence

À la tête du ministère de l’Industrie depuis 2013, l’indéboulonnable Moulay Hafid Elalamy (MHE) n’a pas rempilé pour un nouveau mandat dans le gouvernement Akhannouch. Son départ, que l’ex-ministre aurait préparé depuis plusieurs mois, aurait été motivé par des raisons personnelles.

Par

Moulay Hafid Elalamy. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Disparu des radars médiatiques depuis son roadshow effectué aux États-Unis début août, le capitaine du ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, à la barre depuis huit ans, a quitté le navire gouvernemental. Une surprise pour certains qui pensaient le voir rempiler dans le gouvernement Akhannouch. Le ministre de 61 ans, fondateur du groupe Saham et qui a présidé la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) entre 2006 et 2009, a ainsi quitté le ministère que lui avait confié le roi lors du deuxième gouvernement Benkirane, en 2013. Il avait été reconduit à ce poste en 2017 puis en 2019, lors des gouvernements El Othmani I et II. Lors de la campagne pour les élections du 8 septembre, celui que l’on surnomme MHE, encarté au RNI pourtant arrivé largement en tête des…

article suivant

Reprise des vols directs entre le Canada et le Maroc